Aller à contenu principal

Ou nous trouver

Eau en Bouteille et commerces d'eau

Un grand nombre de consommateurs d'eau en bouteille vivent dans des pays où le réseau de distribution est moderne et parfaitement fonctionnel, mais ils préfèrent payer un prix prohibitif (jusqu'à 1000 fois le prix de l'eau à leurs robinets) pour une eau en bouteille. Les USA sont le premier consommateur au monde d'eau en bouteille, et les Italiens ont la plus forte consommation par habitant.

De plus en plus, les citoyens des pays en développement dépendent de l'eau en bouteille pour suppléer à leurs besoins. Entre 1999 et 2004, la consommation d'eau en bouteille par habitant a doublé en Chine et triplé en Inde.

Les commerces d'eau sont des entreprises privées remplissant une niche similaire à celle de l'eau en bouteilles : un approvisionnement constant et fiable d'une eau propre dans des zones où les réseaux de distribution municipaux sont inexistants ou peu fiables. Ces commerces achètent leur eau à une variété de sources, y compris puits privés et réseaux municipaux. Ils la vendent à un prix élevé à des clients qui doivent la transporter ensuite de la boutique à leur domicile dans leurs propres recipients.

Qu'elle soit en bouteille ou qu'elle provienne d'un de ces commerces, cette eau est loin d'être d'une qualité constante. Certaines eaux en bouteilles, y compris des grandes marques populaires dans les pays développés, sont des eaux minérales naturelles.

Certaines proviennent de puits ou même des réseaux de distribution des municipalités. Ces eaux sont parfois traitées et améliorées avant leur vente, mais pas toujours.

Il arrive qu'une eau non traitée ou même contaminée soit vendue en bouteille ou dans ces commerces. De plus, l'eau en bouteille est extrêmement chère. L'eau elle-même est peu coûteuse mais la main d'œuvre, les bouteilles, le transport et la commercialisation ajoutent au prix. N'oublions pas le coût environnemental : les bouteilles en plastique sont à base de pétrole et de gaz naturel, sources non renouvelables. De plus, la plupart de ces bouteilles ne sont pas recyclées et cela peut créer un sérieux problème d’ordures.

La vente d'eau en bouteilles et les commerces d'eau ont un point commun : les profits. Ils remplissent un créneau créé par les lacunes engendrees par des réseaux de distribution municipaux. Leur prix n’est limité que par la capacité monaitaire du client. Pour les populations pauvres, ce coût est totalement disproportionné par rapport a ce que payent leurs voisins plus fortunés pour un approvisionnement municipal.

Images liées

Options de page