La plupart des gens ne vivent pas à proximité de la source d'eau qui les alimente.

Les réseaux de distribution amènent l'eau de la source aux consommateurs.

Différents réseaux de distribution sont employés, selon les besoins des consommateurs et les infrastructures disponibles.

Tous les systèmes sont exposés à un risque de contamination à cause d’une exploitation peu judicieuse.

D’autre part, chaque système a un coût associe à celui de l'approvisionnement en eau potable salubre aux consommateurs.

Service à domicile

Dans la plupart des grandes villes du monde, l'eau est pompée à partir d’une source naturelle, traitée dans une usine, conservée dans des réservoirs et fournie aux foyers par des canalisations.

Le coût de ce service à domicile est en général assumé par les consommateurs, qui payent non seulement la livraison et le traitement de l'eau, mais aussi la maintenance du réseau.

Si cette infrastructure n'est pas entretenue correctement, le service à domicile risque de devenir peu fiable, tant au niveau de l'approvisionnement qu'au niveau sanitaire.

Livraison de l’eau par véhicules

Dans des zones où les canalisations sont inexistantes ou peu fiables, d'autres systèmes se sont développés.

Dans la région de Mexico City, plus de deux millions de personnes vivent loin du réseau de distribution par canalisation.

Des camions les approvisionnent et amènent l'eau depuis des sources traitées à des points de distribution communautaires ou même directement aux foyers ou résidences.

Les camions peuvent également servir à suppléer en cas de crise temporaire de la distribution d'eau, suite à une guerre ou à un cataclysme naturel.

Eau en bouteilles et stations d'approvisionnement en eau

L'eau en bouteilles et les stations d'approvisionnement en eau constituent la solution dans de nombreuses zones où les habitants n'ont pas accès à une eau salubre.

Aux Philippines, on trouve partout des stations d'approvisionnement vendant une eau purifiée.

Les consommateurs peuvent amener leurs propres recipients.

Les pauvres sont les plus dépendants de ces systèmes de livraison par véhicule ou eau en bouteilles ou stations d'approvisionnement.

Malheureusement, les pauvres sont aussi ceux qui payent le prix le plus élevé pour leur eau fournie par ces methods.

Source communautaire centrale

Dans les zones rurales où aucune infrastructure domestique n'existe, les communautés creusent des puits et pompent les nappes souterraines jusqu'à un point central au sein de la communauté.

Les consommateurs recueillent eux-mêmes leur eau a partir de ces points centraux. et l'amènent chez eux pour la traiter et la boire.

Dans les zones rurals du Niger, des pompes manuelles et solaires ont été installées par des organismes humanitaires internationaux aux centres des villages.

Ces pompes assurent l'accès à une eau propre sans la corvée de la puiser à partir d’un puits traditionnel.

Ces stations d'eau sont employées par la communauté et, souvent, entretenues par la communauté.

Transport individuel de l'eau

Beaucoup, particulièrement dans les régions rurales des pays en développement, doivent marcher vers la rivière, le lac ou toute autre source et ramener l'eau dans des recipients.

L'eau est transportée jusqu'au domicile et doit y être traitée avant consommation.

Ce système est au bas de l'échelle technologique.

Mais il a aussi un prix en termes d'opportunités.

Ceux qui sont chargés de transporter l'eau, principalement des femmes et enfants, doivent y consacrer chaque jour plusieurs heures.

Cette responsabilité leur laisse peu de loisirs pour étudier, cultiver leurs terre, ou toute autre activité rémunératrice ou initiative qui leur permettraient d'échapper au cercle vicieux de la pauvreté.

En Inde, certaines femmes marchent entre 16 et 20 km par jour pour l'eau, tâche épuisante qui leur prend à chacune entre 3 et 4 heures par jour.

Dans n’importe qu’el endroit, les réseaux de distribution doivent avoir un minimum d'infrastructure qui doit être entretenue pour que l'eau reste salubre.

Toutes les méthodes de distribution impliquent un coût, mais certaines sont plus onéreuses que d'autres.