Aller à contenu principal

Ou nous trouver

Navigation dans les annexes

  1. 1
  2. Page en cours 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7

Gestion du bassin versant

Le bassin versant est la zone délimitée par la ligne de partage des eaux, à partir de laquelle tout l'eau s'écoule vers un me me le cours d'eau, lac ou aquifère. Ces délimitations naturelles sont de toutes tailles qui vont de petits cours d'eau jusqu’au grand bassin tel que le bassin hydrographique du Nile avec ses 7000km de longueur.

La gestion d'un bassin versant commence par la détermination des courants et directions de l'eau et l'évaluation des facteurs naturels et humains les concernant et des quantités d'eau que le bassin peut fournir.

Nous «gérons» souvent les bassins versants au hasard. Les routes, parkings, et autres sites carrossés augmentent le volume de l'écoulement de surface et son extremum, tout en en réduisant la durée. Le fait de diminuer la végétation de ces sites peut aggraver l'érosion et augmenter le volume de l'écoulement.

De nombreux programmes de gestion de bassins versants mettent l'accent sur la quantité et la qualité des eaux de source. La préservation de la couche arable et de la végétation aide à prévenir l'érosion et d'autres phénomènes de gaspillage d'eau, et assure une purification naturelle de l'eau. Les cultures en terrasses, communes en Asie du Sud-est, sont un exemple de gestion au cours des siècles pour réduire les pertes en eau et l'érosion.

Il y a diverse efforts de récupération de l'eau, y compris les bassins de capture, les barrages et autres artefacts de déviation et de capture de précipitations et de l'écoulement, et leur stockage pour un usage futur. Le stockage de l'eau permet aussi d’infiltrer un plus grand volumes d'eau vers les nappes phréatiques et de les recharger, naturellement ou au moyen de techniques d'apport artificiel.

Ces efforts permettent aux gestionnaires des bassins versants de pallier aux variations des pluies.

D'autres plans de gestion peuvent viser à influencer certaines activités humaines. Les gestionnaires peuvent dicter une certaine politique d'emploi de la terre, via un système de récompenses / punitions, déterminer des priorités et protéger le cycle naturel de l'eau, ou même augmenter ce cycle pour accroître les réserves.

Images liées

Options de page

Navigation dans les annexes

  1. 1
  2. Page en cours 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7