Aller à contenu principal

Ou nous trouver

Navigation dans les annexes

  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. Page en cours 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8

Séparation par membrane

Les dispositifs de traitement de l'eau par membrane étaient autrefois utilisés uniquement dans des projets de dessalement. Mais les améliorations de la technologie des membranes rend leur usage de plus en plus apprécié pour l'élimination des micro-organismes, de particules et de matériaux organiques naturels qui troublent l'eau et en gâchent le goût.

Les membranes sont de fines pellicules d'un matériau capable de séparer les contaminants selon leur taille et leur charge. L'eau traverse une membrane et les particules volumineuses, micro-organismes et autres contaminants y sont arrêtés.

Certains de ces dispositifs sont à pression, le poids de la colonne d'eau forçant la séparation. La microfiltration est à base de pores plus larges, elle peut stopper le sable, le limon, l'argile, les algues, les bactéries, le Giardia et le Cryptosporidium. L'ultrafiltration élimine aussi les virus. La nanofiltration assure une protection quasiment totale contre les virus, élimine la plupart des contaminants organiques et peut réduire la dureté de l'eau. L'osmose inverse emploie des membranes denses qui éliminent pratiquement tous les contaminants minéraux et presque toutes les molécules organiques (à part les plus petites).

L’électrodialyse combine la technologie des membranes avec une application de courant électrique pour séparer des contaminants d'après leur charge. Contrairement aux dispositifs de membranes, l'eau de source ne traverse jamais les membranes au cours de l'électrodialyse. Cette technologie est d'un usage moins répandu dans les grandes usines de traitement, elle est plutôt employée pour les applications médicales et de laboratoire, quand une eau ultra pure est nécessaire.

Les membranes, particulièrement celles de l'osmose inverse et de la nanofiltration, constituent une bonne option de traitement à petite échelle et face à une variété de contaminants. Ils produisent souvent plus de déchets (un «concentré») que la plupart des autres dispositifs de traitement, soit environ 15 % du volume de l'eau traitée et risquent d'être bouchés par les matériaux organiques ou l'argile si l'eau n'est pas filtrée au préalable.

La maintenance est en général simple mais elle peut être coûteuse car elle consiste principalement à remplacer la membrane si nécessaire. Les problèmes de maintenance tournent autour des fuites et de l'encrassement des membranes.

Images liées

Options de page

Navigation dans les annexes

  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. Page en cours 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8